Vous êtes ici:

Engrais : l'espagnol Fertiberia souhaite se développer en France

Par Jean Moullart | Publié le 18 Octobre 2013 à 14:48
Engrais : l'espagnol Fertiberia souhaite se développer en France

Le groupe espagnol Fertiberia, 2ème producteur d'engrais de la zone euro et de l'arc méditerranéen, ambitionne d'accroître sa part de marché en France. Cette société est forte de 14 usines en Espagne, Portugal et Algérie, d'un approvisionnement en ammoniac à prix compétitif et sécurisé via la société Fertial basée en Algérie (il en détient 66% des parts, les 34% restants étant détenus par le groupe pétrolier et gazier algérien Sonatrach). Sa gamme est étendue avec 14 engrais (les produits phares sont le CAN27 et l'ASN (NitroSulfate d'Ammonium)).

Lancer la discussion sur le forum

Jusqu'à présent,le groupe Fertiberia s'était peu intéressé à la France. « C'était essentiellement une stratégie de coups. Lorsque nous avions des surplus de production, nous le proposions à la France » explique Jean-Luc Pradal, le nouveau Directeur Général de la filiale française du groupe.

« Nous souhaitons aujourd'hui développer une relation de long terme avec les distributeurs et les agriculteurs français. Il faut que la France soit notre marché domestique».

 

Filiale de la société privée espagnole « Vilar Mir » présente sur 3 métiers (le BTP, la production d'énergie et les produits chimiques industriels - 7 milliards d'euros de Chiffre d'Affaires en 2012, 35000 salariés-), Fertiberia a les dents longues. La société a réalisé un CA de 1,231 milliard d'euros en 2012. Elle est le deuxième producteur d'engrais azotés en Europe après Yara.

Ses 14 centres (9 en Espagne, 3 au Portugal et 2 en Algérie) permettent une production de 7,5 millions de tonnes d'engrais par an. « Nous nous positionnons sur la qualité » ajoute Javier Goni, directeur général du groupe Fertiberia. « Nos usines sont complètement rationalisées, modernes. Nous produisons par exemple le meilleur sulfonitrate du marché ».

 

Fertiberia France ambitionne à terme une part de marché de 5%, soit environ 450.000 tonnes d'engrais.




Images associée(s) à cette actualité :


Commentaire(s)


Autres articles sur Fertiberia