Vous êtes ici:

Protection des plantes : de multiples enjeux phytosanitaires pour l'UIPP

Par bubu16 | Publié le 18 Janvier 2014 à 12:57
Protection des plantes : de multiples enjeux phytosanitaires pour l'UIPP

En 2014, l’UIPP se mobilise en faveur des bonnes pratiques et d’une agriculture raisonnée. Au programme : la prévention des risques sanitaires pour l’utilisateur, la lutte contre les contrefaçons et le développement d’une agriculture durable et compétitive.

Lancer la discussion sur le forum

Les bonnes pratiques agricoles de plus en plus répandues


À l’issue de l’année 2013,l'UIPP se félicitent des avancées du plan Ecophyto :

  • baisse des quantités de substances actives de -20 % sur la période 2008-2012 ;
  • recyclage à près de 80 % des emballages de protection des plantes en 2012.

 

L’UIPP souligne également les 200 000 certiphytos délivrés aux agriculteurs dans les quatre dernières années, preuve d’une forte professionnalisation. “Nous restons moteur sur de nombreux projets du secteur agricole”, souligne Eugenia Pommaret, la nouvelle Directrice de l’UIPP depuis novembre 2013.

 

Et les défis sont multiples! L’UIPP continue à se mobiliser pour la protection des agriculteurs, au travers de recommandations précises : “En complément du port de gants, nous insistons sur le port systématique d’un vêtement de travail dédié à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques : combinaison de travail ou cotte en polyester/coton dotée d’un traitement déperlant. Cette tenue peut être complétée par un équipement de protection supplémentaire en fonction des différentes phases de travail.”

 

Produits phytosanitaires : halte aux contrefaçons


Concernant les produits eux-mêmes, l’UIPP entend rester attentif à la contrefaçon des spécialités phytosanitaires. Celles-ci représentent un commerce illégal, à hauteur de 5 % minimum du chiffre d’affaires européen. “Il s’agit de protéger les utilisateurs, les consommateurs et l’environnement.” déclare Eugenia Pommaret. Car ces produits contrefaits, outre leur origine frauduleuse, peuvent présenter des risques majeurs pour celui qui les manipule et son environnement. Les actions prévues en 2014 en France concernent la mise en place d’un numéro d’alerte rapide, en cas de contrefaçon constatée, et d’une campagne de communication.

 

Loi d’avenir agricole : parvenir à une cohérence règlementaire


En 2014, l’UIPP va aussi suivre de près le projet de loi d’avenir pour l’agriculture, en soutenant une harmonisation de procédures nationales. Le but est d’éviter des distorsions sur la commercialisation des produits entre les différents états de l’Union européenne.

 

Toujours au plan européen, le dossier des perturbateurs endocriniens sera à l’étude : certains de ces produits sont en effet susceptibles de présenter des risques vis-à-vis de populations fragiles. L’UIPP estime cependant qu’il faut distinguer les différents types de perturbateurs : ceux ayant des effets avérés et ceux déclenchant des interactions bénignes. “Il n‘est pas acceptable de bannir toutes les molécules potentiellement suspectées sur la base d’un principe de précaution excessif. Celui-ci conduirait à l’interdiction de très nombreuses substances actives sans analyse des possibilités de substitution.” concluent les responsables de l’UIPP.




Images associée(s) à cette actualité :


Commentaire(s)


Les Guides conso

Tout savoir sur le contrôle obligatoire des pulvérisateurs

Le dispositif de contrôle périodique obligatoire des pulvérisateurs est effectif depuis le 1er  janv (...)

> > > Tous les guides conso

Le Baromètre des marques Septembre

Logo de New Holland

Catégorie Tracteurs

Logo de New Holland

Catégorie Moissonneuses-batteuses

Logo de Lemken

Catégorie Outil de travail du sol

Logo de Kuhn

Catégorie Semoirs Monograines

Logo de Claas

Catégorie Chargeurs télescopiques

Logo de Le Boulch

Catégorie Remorques

Logo de Kuhn

Catégorie Pulvérisateurs

Logo de DuPont

Catégorie Produits phytosanitaires

> > > Participez au baromètre des marques
> > > Voir les baromètres des mois précédents