Vous êtes ici:

Le Burkina va encore étendre sa production de coton transgénique en 2010

Par Jean Moullart | Publié le 25 Mars 2010 à 14:20
Le Burkina va encore étendre sa production de coton transgénique en 2010
Le Burkina Faso, premier producteur de coton en Afrique subsaharienne, va ensemencer en coton transgénique 95% de ses superficies consacrées à cette culture en 2010, a annoncé aujourd'hui Jeudi 25 mars à Ouagadougou, la principale société cotonnière du pays.
Lancer la discussion sur le forum

"Nous allons faire 95% des superficies en coton BT (trasngénique) en 2010 et 5% en coton conventionnel. C'est ce que nous avons prévu avec les chercheurs et avec Monsanto", a déclaré à la presse le directeur général de la Société des fibres et textiles du Burkina (Sofitex), Célestin Tiendrébéogo.


En 2009, le Burkina a ensemencé le coton sur une superficie de 399.634 hectares produisant 532.248 tonnes de coton graines.


La Sofitex, première des trois sociétés cotonnières du pays avait a elle seule produit 370.000 tonnes dont 123.000 tonnes en coton transgénique. 


En 2002, le Burkina a entrepris des recherches sur le coton génétiquement modifié grâce à la firme américaine Monsanto pour lutter contre les ravageurs et réduire l'usage des pesticides. 


Mais c'est en 2008 que le pays s'est véritablement lancé dans la vulgarisation du coton génétiquement modifié.
Et, en deux ans, il a multiplié par quinze sa surface de coton transgénique passant de 8.500 hectares en 2008 à 130.000 hectares en 2009. 


Selon Burkina biotech association (BBA), une association favorable à la promotion de la biotechnologie, le Burkina est le 13e au monde en terme d'augmentation de superficies en coton OGM devant l'Espagne (14e) et le Mexique (15e) mais derrière l'Australie (12e) ou encore l'Afrique du Sud (8e).

 

 

Source: AFP




Images associée(s) à cette actualité :


Commentaire(s)


Autres articles sur Monsanto

Protection des cultures
La ministre de l’écologie, Ségolène Royal demande à ce que l’on interdise la vente du Roundup, affirmant que le principe actif du pesticide, le glyphosate, est classé comme “cancérogène probable”. Monsanto...
Lire la suite >>>
Semences et plants
Monsanto annonce avoir acquis la firme israélienne « Rosetta Green ». Les experts de Rosetta Green sont spécialisés dans la détermination et l'utilisation de gènes spécifiques qui guident les processus-clés...
Lire la suite >>>
Protection des cultures
Monsanto jouissait d'un monopole sur les ventes de glyphosate puisqu'un droit anti-dumping dissuasif empêchait des firmes chinoises de vendre cette matière active aux fabricants européens de produits génériques.En...
Lire la suite >>>
Semences et plants
Monsanto Company publie aujourd’hui son rapport sur la responsabilité sociale et environnementale. Ce rapport vise à réconcilier cette entreprise si décriée par les associations civiles et environnementales...
Lire la suite >>>
Semences et plants
En collaboration avec des chercheurs chinois de l’Académie des Sciences Agronomiques de Chine à Beijing, un chercheur de l’Inra de Sophia-Antipolis a mis en évidence l’impact positif de la culture à grande...
Lire la suite >>>