Vous êtes ici:

Le constructeur espagnol Ovlac et l'importateur français Tadys s'engagent pour le labour à 15 cm

Par Jean Moullart | Publié le 14 Juin 2013 à 08:27
Le constructeur espagnol Ovlac et l'importateur français Tadys s'engagent pour le labour à 15 cm

Maîtriser la profondeur d’un labour avec une charrue classique n’est pas forcément évident. L’implantation des colzas après la moisson, le semis des céréales à l’automne ne nécessitent pas un labour creux. Et pourtant, force est de constater que très souvent nos labours sont toujours trop profonds, dépassant les 15 cm. Le constructeur espagnol Ovlac et l’importateur Tadys l’ont bien compris. Avec les charrues-déchaumeuses Mini-RF et Mini-RH, ils entendent nous proposer une vraie solution pour réellement maîtriser la profondeur du labour. Ovlac et Tadys vous donnent rendez-vous à Innov-Agri Sud-Ouest 2013.

Lancer la discussion sur le forum

Grâce à la dernière génération de déchaumeuses à socs Ovlac Mini-RF et Mini-RH, de 6 jusqu’à 11  corps, Ovlac et Tadys estiment  disposer d’une avance sur la concurrence.

 

L’Ovlac Mini-RF est une charrue déchaumeuse réversible portée à sécurité « boulon », alors que la Mini RH est à sécurité Non Stop hydraulique. Toutes deux ont été conçues spécifiquement pour un labour à profondeur modérée (20 cm maximum) mais offrant 35 cm de large retournés par corps.

 

Au plan économique, le labour à faible profondeur semble une excellente affaire. Le tarif Culture 2012-2013 d’Ovlac/Tadys place en effet une charrue classique Ovlac LH Non Stop hydraulique en 6 corps portée  environ 7 000 euros plus cher qu’une Ovlac Mini RH Non Stop hydraulique de 10 corps. Or cette dernière laboure 3.50 m par passage, contre 2.40 m au modèle classique LH, soit 45% de mieux avec, en sol plat, probablement 100 chevaux de moins!

 

Au plan agronomique, on constate que le labour, volontiers « ringardisé » depuis 10 ans, retrouve des couleurs, comme en témoignent les ventes de charrues avec un bond de 20% en Europe à 27 en 2012 (source : Axema/ CEMA). Le labour à faible profondeur permet d’espérer tous les avantages du retournement du sol, en particulier un bien moindre recours aux herbicides, glyphosate inclus. Tadys et Ovlac comptent sur ce volet agronomique pour reconquérir nombre de TCSistes ou pour convaincre ceux qui s’inquiètent pour leur IFT.




Images associée(s) à cette actualité :


Commentaire(s)


Autres articles sur Ovlac

Matériel et Equipements
Pour toute commande signée avant le 31 décembre 2013, le constructeur espagnol Ovlac et l’importateur Tadys annoncent qu’ils offrent une garantie de 3 ans sur les pièces structurelles de leurs chisels...
Lire la suite >>>
Matériel et Equipements
Ovlac, le n°1 espagnol du travail du sol, et son importateur en France TADYS Sarl (Yves et de Yann Taliercio) organisent, à l’attention des agriculteurs et prescripteurs des départements environnants,...
Lire la suite >>>